« Traqués, cachés, sauvés. Etre juif en Poitou (1940-1944) »

par Virginie DAUDIN

« De mars 1942 à août 1944, la traque méthodiquement organisée par les autorités nazies et le régime de Vichy aboutit à la déportation de 76 000 Juifs – dont 11 400 enfants – depuis la France vers les centres de mise à mort. Seuls 2 500 survivront.
> Face aux persécutions, le Poitou – frontalier de la zone libre – devient une terre de refuge et de transit sur les routes de l’exil. La solidarité active de nombreux Poitevins, les chaînes d’entraide et les organisations de résistance juive et non-juive concourent au sauvetage de plusieurs centaines de personnes. »